A la une / Actualité

Publié le 12/05/2018

Plan national anti-cancer: la concrétisation se déroule « dans de très bonnes conditions »

Plan national anti-cancer: la concrétisation se déroule "dans de très bonnes conditions"

Le coordinateur du plan national anti-cancer, Pr Messaoud Zitouni a affirmé vendredi à Batna la concrétisation sur le terrain de ce  plan, initié par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, se déroule « dans de très bonnes conditions ».

Dans une déclaration à l’APS, faite en marge de l’ouverture de la 3ème édition des journées de l’oncologie chirurgicale au Centre régional anti-cancer le professeur a indiqué que ce rendez-vous scientifique relèvera « les bonnes conditions dans lesquelles le plan anti-cancer se concrétise sur le terrain », soutenant que l’objectif de ce plan est de « réduire le nombre de personnes atteintes de pathologies cancéreuses et de diminuer les décès ».

Le Pr Zitouni a également précisé que le volet diagnostic des pathologies cancéreuses « connait une amélioration » grâce à la dotation des hôpitaux du pays notamment les CAC (centre anti-cancer) de spécialistes en biologie, en imagerie et en histologie permettant un diagnostic fiable et précis.

De son côté, le président de l’association algérienne de chirurgie, Pr Mohamed Boubaker a souligné l’importance de relancer le projet des greffes d’organes à partir d’un donateur en état de mort cérébrale d’autant, a-t-il soutenu, que « la loi algérienne le permet ».

Il a dans ce sens appelé à une sensibilisation autour de la greffe à travers la création de comités devant prendre en charge ce volet.

Le praticien a dans ce sens valorisé l’effort consenti à Batna, devenue leader dans les greffes rénales et les transplantations hépatiques, et qui vient de lancer l’autogreffe des cellules souche  et la greffe de cornée, effectuée dernièrement, avec succès, pour deux malades.

Le Pr Mourad Abid, président du comité scientifique des journées de l’oncologie chirurgicales a indiqué que la CAC de Batna a réalisé « un saut qualitatif » à travers ses différents services, la chirurgie, la radiothérapie et l’hématologie  notamment, soulignant que « le projet de transplantation hépatique ne peut être  pris pour un projet d’un service ou d’une structure, mais plutôt, un  projet de pôle médical nécessitant la création de comités pluridisciplinaires dont la mission est d’entretenir ce projet, d’assurer sa pérennité et sa stabilité ».

Le centre régional anti-cancer de Batna sera doté, au cours de cette année, d’équipements modernes en radiothérapie a indiqué le directeur de cette structure, Aissa Madhoui, ajoutant que le même établissement lancera en 2018, ses premières opérations d’allogreffe de cellules souches.

Plusieurs axes relatifs à la greffe, la prise en charge post opératoire de la douleur et le diagnostic du cancer colorectal seront évoqués au cours de ces journées d’oncologie chirurgicale, de deux jours, marquées également par l’organisation des ateliers au profit des médecins résidents.

Nombre de clicks: 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *