A la une / Actualité

Publié le 09/10/2018

Choléra: plus de 140 millions DA dégagés pour une bonne prise en charge des malades

Choléra: plus de 140 millions DA dégagés pour une bonne prise en charge des  malades

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a indiqué mardi à Alger, que le gouvernement a dégagé « une enveloppe financière supplémentaire de plus de 140 millions DA », pour renforcer en moyens les structures concernées par la prise en charge des malades du choléra.

Lors d’un exposé sur son secteur devant la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle du Conseil de la nation, Hasbellaoui a rappelé que « les deux structures hospitalières d’El-Kettar (Alger) et de Boufarik (Blida) ont été choisies pour la prise en charge des cas de choléra et renforcées de moyens humains », soulignant que « le gouvernement a accordé une enveloppe supplémentaire de plus de 140 millions de DA, pour renforcer en moyens les structures concernées ».

« Aucun cas de choléra n’a été enregistré depuis quelque semaines,  110 cas ont été confirmés et 2 décès depuis le début de l’épidémie au mois d’août dernier ».

Hasbellaoui a estimé que l’élimination des maladies à transmission hydrique (MTH), notamment du choléra « doit se faire dans un cadre multisectoriel avec les associations, la société civile et l’implication pleine des citoyens ».

Dans un autre contexte, le ministre a évoqué les principaux axes du programme national de lutte contre l’envenimation scorpionnique, portant, notamment, sur l’information, la formation et l’éducation sanitaires et l’amélioration de l’environnement et la prise en charge médicale.

Hasbellaoui a mis l’accent sur des actions prioritaires de lutte qui sont retenues par le secteur, notamment, la création d’une unité  d’extraction de venin de scorpion et de production de sérum au niveau de la wilaya d’Ouargla, la création d’un observatoire du scorpion avec comme siège l’université de Ghardaia, révélant qu’il y a une décision du Président de la République, M. Abdelaziz  Bouteflika pour « la création de deux CHU au sud du pays ».

Par ailleurs, le ministre a exposé le calendrier national de vaccination, soulignant que l’intégration de la vaccination aux activités de soins de santé primaires est un élément fondamental de la politique de santé, affirmant que la vaccination a enregistré « des résultats encourageants ».

Nombre de clicks: 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *