A la une / Actualité

Publié le 08/01/2019

HÔPITAL DE 240 LITS À TAMANRASSET

La livraison prévue pour 2021

 
Maquette du futur hôpital qui s’étendra sur 72 000 m2. © Rabah Karèche / Liberté
 

Après avoir accusé un long retard en raison du changement d’assiette et des études de sol, le projet de réalisation a repris de plus belle.

Effectivement, relancés en mai 2018, les travaux de construction de cette infrastructure sanitaire qui s’étend sur une superficie de plus de 72 000 m2 évoluent crescendo avec le rythme imposé par l’entreprise de réalisation, Cosider en l’occurrence, pour que le projet soit livré dans les délais impartis.
Le directeur de chantier, Noureddine Mekkari, a affirmé que les gros œuvres, dont travaux vont bon train, seront, sauf imprévus, achevés avant septembre 2019.
“Nous allons très prochainement lancer les avis d’appel d’offres quant à la sous-traitance des œuvres aux corps d’état secondaire pour rester dans la même cadence de réalisation dont le taux d’avancement s’élève actuellement à 15%”, a-t-il indiqué, précisant au passage que le retard enregistré est en partie causé par l’absence d’un bureau d’études chargé du suivi des travaux et le manque d’une main-d’œuvre qualifiée à Tamanrasset, notamment en matière de ferraillage et de coffrage.
Le recours au recrutement des ouvriers issus d’autres wilayas a été donc impératif pour l’entreprise qui a sollicité l’intervention du wali pour se faire délivrer une autorisation spéciale portant recrutement de 15 ferrailleurs et 15 coffreurs.
Une autre demande d’autorisation a également été adressée au chef de l’exécutif pour renforcer les équipes productives, et du coup, pallier le problème d’absentéisme auquel fait sérieusement face l’entreprise. Sur les 153 employés déployés sur le chantier, 15 sont quotidiennement signalés absents, soit 10% de l’effectif productif.
Le recours à une main-d’œuvre déplacée permettra sans nul doute de remplacer les absents et d’en finir définitivement avec les rossards du chantier. Évoquant les équipements lourds représentant plus de 30% de ce projet d’envergure, M. Mekkari a fait savoir qu’ils seront importés et que leur acheminement vers cette wilaya du Sud, après avoir accompli toutes les procédures relatives à leur acquisition, risque de retarder la livraison de cet hôpital, pour lequel une enveloppe de plus de 5 milliards de dinars a été allouée.
L’établissement, dont la date prévisionnelle de livraison est fixée au 1er trimestre 2021, dispose de plusieurs services, dont la médecine interne (2 unités), la chirurgie générale (2 unités), les maladies infectieuses, la neurologie, la pédiatrie, la maternité, la néonatalogie, la néphrologie et la réanimation médicochirurgicale. La consistance physique du projet fait également ressortir 6 blocs opératoires, une salle d’accouchement, un laboratoire d’analyses médicales, un centre d’imagerie, un bloc des urgences, des salles de consultations et une salle de stérilisation.
La réalisation d’une pharmacie centrale, d’un bloc pédagogique, des bureaux d’accueil et des entrées, des locaux techniques, d’un internat, des services généraux et de 12 logements d’astreinte de type F3 est aussi prévue.

Nombre de clicks: 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *