A la une / Actualité

Publié le 10/01/2018

Un sit-in a été observé à l’entrée du CHU d’Annaba

Le corps médical solidaire des médecins résidents

Résultat de recherche d'images pour "CHU d’Annaba"

Comme annoncé, il y a deux jours, les médecins résidents du Camra d’Annaba ont organisé, hier, un rassemblement plus important que tous ceux qui ont eu lieu jusqu’ici depuis le déclenchement de leur mouvement de contestation. Le sit-in, qui a eu lieu à 10h devant l’entrée principale du CHU Ibn Rochd, a été rallié, comme prévu, par plus de 500 personnes, affirment les membres du syndicat des médecins résidents. Ces derniers signalent que, cette fois, fait marquant, la manifestation a été suivie par pratiquement tous les acteurs du secteur de la santé, entre médecins du public et du privé, maîtres assistants, enseignants et étudiants. On notera également la présence à ce sit-in des chefs de service et des représentants du personnel paramédical venus de tous les établissements hospitaliers de la ville chef-lieu de wilaya. Islem Khellef, l’un des plus actifs membres du Camra d’Annaba avec Abdelkrim Boulatrous, se félicite de la réussite de cette manifestation, que le syndicat a voulu aussi grandiose que celle organisée au même moment, à Oran. “Nous ne remercierons jamais assez tous ceux qui ont sacrifié leur journée pour répondre à notre appel. Leur soutien a été des plus précieux puisqu’il nous permet de mesurer l’importance et surtout la justesse de notre action. Nous tenons également à exprimer notre gratitude aux professeurs Toumi de l’organisation des enseignants chercheurs, Abdelazziz Ayadi, de l’Ordre régional des médecins, et Chouaïeb Messameh, le représentant des médecins généralistes de la wilaya d’Annaba, qui ont prouvé leur attachement indéfectible à notre cause, et ce, depuis le tout début”, ont tenu à dire ces deux syndicalistes, à l’issue de la marche que les manifestants ont effectuée entre le CHU Ibn Rochd et la faculté de médecine.
Une marche qui a eu lieu dans le calme sous le regard attentif des nombreux policiers, qui encadraient le secteur, notons-le.

Nombre de clicks: 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *