A quoi sert la testostérone ?

    Molécule de Testostérone

    La testostérone, hormone souvent associée à la virilité, défraie régulièrement la chronique dans des affaires de dopage, Mais loin des fantasmes, en quoi consiste-t-elle vraiment

    Qu’est-ce que c’est ?

    la testostérone  est une hormone sécrétée naturellement chez l’homme au sein des cellules de Leydig présentes dans les testicules. Elle est également sécrétée chez la femme au niveau des ovaires mais en bien moindre quantité. Enfin, les individus des deux sexes en sécrètent également en faible quantité au niveau de leurs glandes surrénales, situées juste en dessous des reins. 

    Quel est son rôle ?

    Au cours du développement embryonnaire, la testostérone contribue à la différenciation sexuelle entre mâles et femelles via le développement de l’organe génital masculin. A la puberté, l’hypothalamus et l’hypophyse, deux glandes endocrine situées au niveau du cerveau stimulent conjointement une production plus importante de testostérone. L’hormone sera alors responsable de l’apparition des caractères sexuels secondaires chez l’homme comme par exemple le développement des poils, la mutation de la voix ou le développement de l’organe génital masculin. Chez la femme, la testostérone sert notamment au maintien de la libido.

    • Transport et action dans l’organisme

    La testostérone est véhiculée dans le plasma sanguin par l’intermédiaire de protéines de transport comme la TeBG (Testosterone binding globulin) ou la SHBG (Sex hormone binding globuling). Mais la testostérone peut aussi voyager librement et directement se fixer aux récepteurs de cellules pour y être ensuite incorporée et agir. 

    • Son action dans le dopage

    La testostérone, considérée comme un stéroïde androgénique, est notamment responsable du développement et de la répartition musculaire. En rajouter artificiellement par l’intermédiaire de crèmes, de cachets ou de patchs entraîne donc une augmentation de la masse musculaire. Mais l’hormone est aussi impliquée dans la production d’hématies (globules rouges) dont l’apport permet une meilleure oxygénation des muscles. L’effort musculaire en est ainsi facilité. Pour toutes ces raisons, l’utilisation de testostérone et de ses dérivés hors usage médical est désormais formellement interdite afin que les sportifs puissent se comparer sur leurs seules performances physiques naturelles.  

    Les risques d’un excès de testostérone sur la santé

    Rajouter de la testostérone n’est pas sans danger. Augmenter artificiellement la quantité de testostérone de l’organisme peut par exemple multiplier les risques d’infarctus du myocarde en raison de la formation de caillots sanguins. 

Nombre de clicks: 10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *