A la une / Actualité

Publié le 11/10/2018Industrie pharmaceutique: inauguration de la nouvelle usine SanofiLe groupe pharmaceutique Sanofi Algérie a lancé jeudi sa nouvelle usine de Sidi Abdellah (Alger) , le plus grand complexe de production et de distribution des médicaments en Afrique.Doté d'un investissement de plus de 10,6 milliards de dinars (85 millions d'euros), le complexe est implanté sur un site qui s'étend sur une superficie de 6,6 hectares (ha) dont 3,5 ha est consacré à la production, à la distribution et au stockage, selon les explications des responsables du groupe Sanofi lors de la cérémonie de l'...
Plus de détail

A la une / Actualité

Publié le 11/10/2018Grippe saisonnière : 2,5 millions de dose de vaccins acquises par le ministère de la SantéALGER - Un total de 2,5 millions de dose de vaccins contre la grippe saisonnière ont été acquises par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, dont 1,3 million ont déjà été distribuées au niveau des centres de santé dans le cadre de la campagne de vaccination qui débutera le 15 octobre prochain, a annoncé jeudi le directeur de la prévention au ministère, Djamel Fourar. "Dans le cadre de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière qui débute ...
Plus de détail

A la une / Actualité

Publié le 10/10/2018DJAMAA (EL-OUED)Mise en service d’un centre d’hémodialyse Ce centre atténuera un tant soit peu les souffrances des patients. ©D. R. D’un coût de 18 milliards de centimes, ce centre comprend plusieurs services, la salle d’hémodialyse, le laboratoire, le service de consultations médicales, le service des urgences et plusieurs services techniques.Après de longues attentes et des déplacements qui ont coûté tant de peines et de souffrances, les personnes atteintes de maladies rénales de la daïra de Djamaa relevant administrativement de la wilaya d’El-Oued ont, enfin, bénéficié d...
Plus de détail

A la une / Actualité

Publié le 10/10/2018EPH DE TAMANRASSETUn scandale de trop ! Le secteur sanitaire de Tamanrasset mal en point. ©Louiza Ammi/Liberté L’établissement est souvent au cœur de scandales dus aux défaillances et au manque de personnel qualifié.L’EPH de Tamanrasset fait encore parler de lui. Après l’affaire du migrant sans papiers présentant une urgence urologique (torsion des testicules) qui a été victime d’une ségrégation raciale et de pratiques perverses de la part du personnel des admissions, à peine étouffée, voilà qu’une nouvelle affaire éclate au grand jour dans cet établissement qui peut être d...
Plus de détail

A la une / Actualité

Publié le 09/10/2018Choléra: plus de 140 millions DA dégagés pour une bonne prise en charge des maladesLe ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a indiqué mardi à Alger, que le gouvernement a dégagé "une enveloppe financière supplémentaire de plus de 140 millions DA", pour renforcer en moyens les structures concernées par la prise en charge des malades du choléra.Lors d'un exposé sur son secteur devant la commission de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle du Conseil de la nation, Hasbellaoui a rappelé...
Plus de détail

A la une / Actualité

09/10/2018ILS DEMANDENT UNE SESSION EXCEPTIONNELLE DE L’EXAMEN DU DEMSLes résidents recalés interpellent encore Tahar HadjarLes médecins résidents recalés à l’examen du DEMS ne lâchent pas prise. Ils ont déposé, hier matin, une nouvelle demande d’audience au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dans l’espoir de bénéficier d’une session exceptionnelle de rattrapage des épreuves de fin de formation de spécialité.  En effet, une délégation composée de deux résidents a été reçue par le représentant du ministre, Tahar Hadjar, qui est en déplacement à l’étranger. “La...
Plus de détail

A la une / Actualité

Publié le 09/10/2018PROFESSEUR M. MAAOUI, SERVICE DE CHIRURGIE À L’HÔPITAL BACHIR-MENTOURI DE KOUBA“À l’errance des malades, se greffe celle des médecins”Liberté : Les hôpitaux sont de plus en plus assimilés à des mouroirs. Comment vivez-vous cette situation ?Le Pr M. Maaoui : Ne désigner que l’hôpital serait très réducteur et dédouanerait trop généreusement l’ensemble des facteurs qui concourent à ce marasme. D’abord, il existe un quiproquo qui impose de définir ce que l’on propose “au peuple” : la santé ? La médecine pour tous ? L’accès aux soins ? Quels soins ? De premier niveau ? De haut n...
Plus de détail

A la une / Actualité

Publié le 09/10/2018LE PROFFESSEUR F. GACHI, ONCOLOGUE PÉDIATRIQUE AU CPMC“Des enfants meurent par manque de lits”Les retards d’hospitalisation impactent fatalement le pronostic vital des enfants. Une leucémie, un lymphome ou un rhabdomyosarcome constituent des urgences médicales. Pourtant…Au deuxième étage du Centre Pierre-et-Marie-Curie, le hall ne désemplit pas en cette matinée de fin du mois de septembre. Des enfants courent dans tous les sens. Les parents peinent à trouver une place assise sur les deux bancs accolés à la rambarde. Les locaux réservés aux consultations en oncologie pédiatr...
Plus de détail

A la une / Actualité

Publié le 09/10/2018LE PROFESSEUR HADDOUM, CHEF DU SERVICE NÉPHROLOGIE AU CHU MUSTAPHA“La transplantation rénale à l’arrêt depuis une année”Pour le professeur Farid Haddoum, chef du service néphrologie au CHU Mustapha, les restrictions budgétaires imposées par la chute des recettes des exportations des hydrocarbures impactent sur les activités hospitalières. Il affirme que les offres de soins primaires (polycliniques de proximité) et secondaires (prestations des EPH), n’ont pas été vraiment affectées. C’est l’accès aux soins de haut niveau dans les CHU qui bute sur des contraintes souvent insu...
Plus de détail

A la une / Actualité

Publié le 09/10/2018LE PROFESSEUR BROURI, DU SERVICE DE MÉDECINE INTERNE À L’HÔPITAL DE BIRTRARIA“Le malade n’est pas au centre du système de santé”Sans s’appesantir sur le constat, le professeur Mansour Brouri, du service de médecine interne à l’hôpital de Birtraria, remonte aux origines du marasme dans lequel s’enlisent les hôpitaux algériens. Il accuse les responsables nommés à la tête du département de la Santé et des différents organismes sanitaires de manquer de vision. “Des ministres désignés ont pris des décisions irresponsables. Le système de santé n’est pas axé sur le malade. C’est ç...
Plus de détail