Décès du Professeur Massen Zoheir

Suite au décès du Pr MASSEN ZOHEIR chef de Service de Pédiatrie de l’EHS mère et enfant de TLEMCEN survenu le 26/10/2015

-La Société Algérienne de Pédiatrie Blida, très touchée par la perte du défunt, présente ses condoléances à sa femme et ses enfants à toute la famille.

-L’ensemble des pédiatres,membres de l’APSET (Association pour la Promotion de la Santé de l’Enfant de Tlemcen),très touchés par le décès tragique du Professeur Massen Zoheir , présentent leur sincères condoléances à sa femme,ses enfants et à toute sa famille

                                                                                                    Le Président de l’APSET  : Professeur Bendeddouche  

    Décès du Pr MASSEN ZOHEIR chef de Service de Pédiatrie de l’EHS mère et enfant de TLEMCEN                                    survenu le 26/10/2015

Par M. Zenasni

Le Soir d’Algérie : C’est ma vie

Pr Massen, le médecin des pauvres 

Notre première rencontre avec le Dr Massen reste gravée dans notre mémoire. C’était en automne 1989, à l’hôpital de Tlemcen, au service pédiatrie plus exactement. Il était 5h du matin, nous étions au chevet de notre fils Abdou. De son air le plus avenant et le plus serein, il nous dira : «Demain il ira mieux.»
Abdou avait alors six mois, il était hospitalisé pour insuffisance respiratoire. Son état ne s’améliorait guère, il faut dire que nous commencions à perdre espoir, mon épouse et moi, et c’est à ce moment-là qu’un jeune médecin avança vers nous pour nous rassurer en nous parlant sur un ton très calme : «Demain votre enfant ira mieux.» Trois jours plus tard mon fils quitta l’hôpital et ne garde aucune séquelle de son mal.
L’annonce de la mort du docteur Massen a été ressentie comme un véritable drame aussi bien par sa famille que pour tous les petits malades à qui il savait rendre le sourire. Ce sont désormais de véritables orphelins qui le pleurent. C’est une perte énorme pour le service pédiatrie, la disparition de cet éminent professeur a été vécue comme un choc à Tlemcen et les petits patients ne sont pas près d’oublier celui qui fut pour eux, un père.
Après de brillantes études en médecine, il est affecté à l’hôpital de Béni Messous, où il acquiert une grande expérience auprès de grands spécialistes, comme les Prs Grangaud et Mazouni.
il arrive en 1984 à Tlemcen, comme maître-assistant et en compagnie du Dr Inal, il sera l’initiateur et le fondateur du service pédiatrie et des différents services de néonatologie.
Le Pr Massen était aussi un spécialiste de la nutrition infantile et souvent sollicité par les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur différents sujets, tels que la malnutrition protéinocalorique, protéique et en micronutriments. On le sollicitait également pour des missions dans les pays africains comme le Mozambique pour traiter les enfants souffrant de malnutrition. 
Il a commencé à former ses premiers résidents en 1991 et depuis, des générations de pédiatres sont sorties de son service. En 2008, il obtient son doctorat autour du thème «La carence en fer et en vitamines chez l’enfant».
Il était d’une grande humilité et ne tolérait aucune forme de gaspillage. Intègre et cultivé, il exprimait toute sa compassion et sa solidarité aux parents du monde rural, et aux couches défavorisées. On l’appelait le médecin des pauvres. La santé souvent fragile de leurs enfants l’inquiétait beaucoup. Cet enfant de Miliana a été très vite adopté par la population de Tlemcen qui exprime aujourd’hui à sa famille et à l’ensemble du corps médical sa compassion et sa reconnaissance. Le souhait de ses amis est de baptiser de son nom l’EHS pour lequel le défunt s’est pleinement engagé et a donné les meilleures années de sa vie. Il y a 10 ans, le professeur Massen nous rendit visite au bureau du Soir d’Algérie à Tlemcen en compagnie de son épouse, pour annoncer par voie de presse à la population l’ouverture de son cabinet médical à El-Kiffane. 
Nous garderons de lui le souvenir de l’homme intègre qui a fait de son métier un véritable sacerdoce, il a donné toute sa vie à la médecine et aux enfants malades, en négligeant parfois sa propre santé. Aimant son pays et ayant l’amour de la patrie, il ne l’a jamais quitté même dans les moments les plus difficiles. Il est mort dans son sommeil sans souffrir, suite à une crise cardiaque. Il avait 63 ans.
             

Nombre de clicks: 97

7 commentaires sur “Décès du Professeur Massen Zoheir

  1. MASSEN dit :

    Très touchés par vos marques de sympathie suite au décès de notre frère Zohir, nous vous remercions de votre compassion.

    Karima MASSEN

  2. MASSEN dit :

    Monsieur le professeur ,
    Nous vous remercions de votre sympathie en ces moments d’effondrement que nous subissons par la perte de cet être d’une exceptionnelle humanité ,altruisme ,humilité à tel point qu’il en a oublié sa santé a force de donner aux autres .Je souhaiterai que vous puissiez intervenir pour que le service qui lui doit beaucoup puisse porter son nom car nous perdons aussi un saint porté par une foi pragmatique ,de charité de tous les jours il avait toujours dans ses poches des pièces pour les humbles et faisait preuve d’une tolérance exceptionnelle .Il était exemplaire pour nous tous et même après sa mort nous continuons à recevoir des leçons de lui tout comme ses élèves à qui il continuait à donner des leçons jusqu’à son dernier souffle.
    Docteur Hocine MASSEN

  3. Fouda Fatiha dit :

    Merci pour votre sympathie en ces moments éprouvants de tristesse subit par la perte de notre frère aimant , altruiste conscinecieux. Un être exceptionnel ,passionné par son métier de medecin proche de ses malades ne comptants ses heures de travail.
    Même malade au lit de l’ hopitalil transmettait le savoirà ses anciens élèves pendant la visite
    DR MASSEN FOUDA

  4. Fouda Fatiha dit :

    CORRECTION: consciencieux

  5. Kahia-Tani Fouad dit :

    Une triste nouvelle pour tous les pédiatres et en particulier les anciens de Béni-Messous!
    Mes sincères condoléances à Yacout, à sa famille et ses amis.
    Dr Fouad Kahia-Tani

  6. ouzani madjid dit :

    très touché pas le décés de mon ami zoheir, les mots ne suuffiront pas a decrire les qualités du pediatre notamment les compétences, l’honneteté,simplicité,la douceur du geste,de la parole et du cœur-Sincères condoleances à Yacout et aux enfants-

  7. Farida Benmeziani dit :

    Bonjour ,
    J’apprends avec beaucoup de retard et surtout avec une grande tristesse le DC de zoheir Massen avec qui j’ai partagé nos années de Residanat dans le service du Pr Grangaud dans les années 80 .
    Je me joins à mes collègues Bahia- Tani Foued et Ouzani Madjid (…….)pour présenter à son épouse et ses enfants toutes mes condoléances pour cet être extraordinaire de gentillesse et d’honnêteté . Je ne l’ai pas connu  » âgé  » mais je suis sûre qu’il a du rester tel qu’il était étudiant. Qu’il repose en paix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *