Peut-on être allergique à une odeur ?

    Fumée d'encens

    Fumée d’encens

    Etre « allergique à un parfum » n’est pas possible techniquement, car le système immunitaire n’intervient pas dans l’odorat.

    Essence de lavande, désodorisant des toilettes, parfum capiteux… qu’elles soient naturelles ou synthétiques, une foule d’odeurs déclenchent, chez certains, des éternuements. Il ne s’agit pas pour autant d’une allergie.

    Un allergène est une molécule qui, au contact des cellules immunitaires du corps, déclenche la production d’anticorps appelés les immunoglobulines E. Or, une molécule odorante est un composé volatil qui se fixe, dans la muqueuse nasale, à un récepteur olfactif, soit un neurone qui le transforme en signal électrique ensuite acheminé jusqu’au cerveau. A aucun moment le système immunitaire n’entre en jeu dans la perception des odeurs.

    Le nerf trijumeau réagit à certaines odeurs

    Quant à l’éternuement, c’est un réflexe dû à la stimulation du nerf trijumeau (le cinquième nerf crânien) par certaines molécules odoriférantes. Vous éternuez en ouvrant votre quotidien favori ? C’est sûrement l’odeur d’encre qui titille votre trijumeau. 

Nombre de clicks: 13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *